Kinkaku-ji

Écrit par  Jui 21, 2016

Le temple Kinkaku-ji (金閣寺 / Kinkaku-ji) est un des nombreux temples de Kyôto. Il se nomme officiellement Rokuon-ji, mais on l'appelle plus communément Kinkaku-ji, ou temple du pavillon d'or. Plus connu que son homologue, le temple Ginkaku-ji, c'est un temple recouvert de feuilles d'or.

Entrée du Kinkaku-ji Entrée du Kinkaku-ji
Carte et porte d'entrée du temple, Mars 2015.

 

Informations :

Coordonnées :

- Adresse : 1 Kinkakujicho, Kita-ku, Kyoto-shi, Kyoto-fu 603-8361, Japon
- Téléphone : 075-461-0013

Heures d'ouvertures :

- 9 h à 17 h (tous les jours de l'année)

Prix :

- 400 ¥ (pour tout le monde)

 

Sur la carte :


De Kyoto Station il faut compter 50 minutes pour s'y rendre.
Prendre le bus 205 pour 230 ¥ et terminer à pied.
En fonction de votre horaire, possibilité de faire une partie de la route en métro ou JR, de reprendre en bus, puis de terminer à pied.

 

Son histoire

Le temple Kinkaku-ji est un shariden c'est-à-dire une salle bouddhiste contenant des reliques de Bouddha. Le pavillon est une partie du temple, qui se nomme officiellement Rokuon-ji mais qui est communément appelé Kinkaku-ji, ou temple du pavillon d'or. Rokuon-ji est un temple Bouddhiste Zen de l'école Rinzai. Il est dit que le jardin et les bâtiments, centrés sur le Kinkaku-ji, représentent la Terre Pure de Bouddha en ce monde.

À l'origine il s'y trouvait une villa appelée Kitayama-dai qui appartenait à Saionji Kintsune, un poète et noble. Cependant, Ashikaga Yoshimitsu, le 3e shogun de l'Époque de Muromachi (1336-1573), après un séjour dans la région, acquit les lieux qui appartenait au clan Saionji en 1397. C'est alors qu'il y construit sa propre villa, qu'il va nommer Kitayama-den. La villa a aussi servi comme dépendance officielle, accueillant l'Empereur Go-Komatsu et autres membres de la noblesse.

Après la mort de Yoshimitsu, et conformément à sa volonté, la villa a été convertie en un temple, Kinkaku-ji, par le prêtre Muso-kokushi, qui est devenu par la même occasion le premier abbé.

Le Kinkaku-ji a été détruit à de nombreuses reprises. Les fondations actuelles datent de 1955.

La représentation principale du temple est une statue de pierre (non visible pour le public) de la divinité bouddhiste Fudo-myo-o. Elle aurait été faite au IXe siècle par Kobo-daishi, le fondateur de l'école Shingon.

Actuellement, le temple est inscrit au Patrimoine Mondial de l'Humanité à l'Unesco depuis 1994 parmi les monuments historiques de l'ancienne Kyôto.

 

Le Kinkaku-ji

Recouvert de feuilles d'or pour les deux niveaux supérieurs, on y retrouve en son somment un phœnix.

  • Le premier niveau est construit dans le style shinden du XIe siècle de l'aristocratie impériale.
  • Le second niveau est dans un style buke, de l'aristocratie guerrière.
  • Et le dernier niveau est dans un style chinois, zenshu-butsuden.

Dans son ensemble, le temple Kinkaku-ji est représentatif de l'Époque de Muromachi

Kinkaku-ji Kinkaku-ji Kinkaku-ji
Le temple, Mars 2015.

 

Sekka-tei

La maison de thé, indépendante, Sekka-tei a été construite durant l'Époque d'Edo.

Sekka-tei
Sekka-tei, Mars 2015.

 

Le jardin

Le pavillon d'or est bordé par un étang où l'on peut y retrouver des petits et grands îlots. Typique de l'Époque Muromachi, on s'y promène aisément. Au détour d'un chemin on peut admirer la cascade Ryumon Taki. Puis au milieu de ce jardin, on ne peut qu'en admirer la vue avec pour point central ce magnifique temple recouvert d'or.

Jardin du Kinkaku-ji Jardin du Kinkaku-ji Jardin du Kinkaku-ji
Le jardin, Mars 2015.

 

Mon avis

En préparant mon voyage, et étant de passage à Kyôto, au vu de ce que j'avais lu, je ne pouvais pas, soi-disant, passer à côté de ce temple. Il est vrai qu'il est magnifique et splendide. On en prend pleins les yeux et cela laisse place à une magnifique carte postale. Cependant, même si j'étais moi-même touriste, c'était remplit de monde. Un temple, qui doit habituellement amener la paix et la sérénité, ici cela n'a pas été le cas. Pour ma part je n'ai pas pu réellement en apprécier les lieux. On suit une foule relativement compacte où le bruit est ce qui prédomine tout le long de la visite.

Cependant, on a le droit à un magnifique temple mais aussi à un beau jardin. Mais je dois avouer que le coup de cœur n'était pas présent. Celui-ci ne m'a pas spécialement subjugué, comme d'autres ont pu le faire, mais cela reste un agréable et ravissant jardin.

Mais, comme lorsque j'ai préparé mon voyage, je ne peux que vous conseiller cette visite. C'est un des temples les plus connus de Kyôto, voir du Japon, et il est compliqué de passer à côté de par sa beauté. Cependant, je vous conseille de soit y aller à l'ouverture ou soit vers la fermeture pour pouvoir profiter pleinement des lieux. Mais aussi pour que cela soit un peu plus paisible que lors des heures d'affluences.

 

Galerie (Mars 2015)

 

Liens Web

- Site officiel (en japonais)

Source des photos : © Lelouch.



Benoît

Connu sur la toile sous le pseudo de Lelouch, mais de mon vrai prénom Benoît, je suis passionné par le Japon depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours aimé faire partager ma passion. C'est alors qu'en 2005 je décide de créer Japan World.

Site internet : www.japan--world.net/

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

En postant un commentaire sur Japan World vous êtes en accord avec ses mentions légales et vous l'autorisez à enregistrer vos données.

Informations

Tous les textes ont été rédigés par Japan World, sauf si mentions contraires. Si vous souhaitez les utiliser, nous vous remercions de respecter le travail en indiquant la source.

Suivre Japan World

Publicité

logo Japan World : Japon

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.