Le Manga aujourd'hui

Écrit par  Jan 01, 2007

Le terme Manga désigne la bande dessinée japonaise. Il en existe différents genres. Les principaux sont le Shonen, le Shojo, et le Seinen, que nous allons expliquer. Tout d’abord le « Shonen », terme qui signifie « jeune garçon ». Le public visé est donc la jeunesse masculine. Les scènes sportives, d’action et de combat sont les plus souvent illustrées, et les valeurs les plus mises en avant sont la Justice, l’Honnêteté, l’Amitié et le Courage. Le manga qui pourrait au mieux illustrer ce genre en a marqué plus d'un, il s'agit de « Dragon Ball Z », qui possède aujourd'hui près de 21 ans! Le personnage principal est« Sanghoku ». Celui-ci combat toutes sortes de monstres venus envahir la Terre.

Ce shônen est truffé de scènes d’action et de combat et met en avant la Justice et le courage des ses personnages. Ensuite suit le « Shojo », signifiant cette fois « jeune fille ». Le public visé est non plus masculin mais féminin, donc pas de jaloux ! Les récits sont davantage centrés sur les personnages, sur leurs relations, et de ce fait les émotions sont plus palpables, plus présentes. Cette fois ce ne sont plus les scènes d'action et de combat que l'on retrouve, mais des histoires d'amour, des romances, aux étapes très conventionnelles. Les trames de couleur sont aussi plus claires, et les traits de dessin plus fins. On pourra citer « Ultra Maniac », « Marmalade Boy », dont nous pouvons voir la couverture des premiers tomes ci-dessous.

 

Ces séries présentent toutes deux des romances très appréciées des jeunes filles. Et enfin, le troisième genre principal, le « Seinen ». Le Seinen lui, s'adresse au public masculin d'age adulte (20-35 ans, mais parfois encore plus âgé). Les sujets sont de ce fait plus sérieux, plus violents, et peuvent aller jusqu'au pornographique. Les personnages deviennent également plus complexes et sont moins idéalisés que dans le Shonen. Son équivalent féminin est le « Redisu », s'adressant donc au public féminin adulte. Pour le Seinen on peut faire référence à Ghost in the Shell et à 20th Century Boy.

Ghost in the Shell

Dans le premier cas, il est question de science-fiction, d'un manga futuriste censé se dérouler au 21ème siècle, mettant en scène cyborgs et androides. Plusieurs thèmes classiques de la science-fiction sont abordés, tel que les rapports entre les hommes dans une société robotisée, et le sujet principal traité tout au long de l'histoire est « qu'est-ce qu'être humain ? ». Les idées abordées sont donc plus sérieuses. Il y a aussi présence de scènes à caractère érotique, assez spécifiques au genre. Dans le second cas, malgré les dessins d'apparence « enfantins » pour cette tranche d'age, le thème n'en est pas moins complexe. La série aborde des thèmes graves et variés comme la manipulation, le pouvoir des sectes, le millénarisme (idée d'un règne terrestre du Messie), le désespoir de la génération rock ou encore les armes biologiques.

Mis à part ces trois genres principaux, il y en a d'autres, comme le « Hentai » qui s'adresse principalement aux adultes du fait de ces scènes abondamment « pornographiques», le « shojo-ai » qui aborde les romances sentimentales entre femmes à l’inverse du « Shonen-ai » qui lui aborde les romances entre hommes. On peut également trouver le « Kodomo », dans lequel on met en scène essentiellement des jeunes héroïnes aux pouvoirs magiques combattant des monstres méchants ou plus généralement des histoires normales ou il n'y a pas de magie ciblant les enfants. Qui n'a jamais entendu parler de « Doraemon », ce chat bleu et magicien qui accompagne un jeune garçon, et de « Hamtaro » ce petit hamster et ses grandes aventures en compagnie de ces amis !



Hinata

Ancienne membre de Japan World. Certains de ses dossiers et fiches sont restés sur Japan World.

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

En postant un commentaire sur Japan World vous êtes en accord avec ses mentions légales et vous l'autorisez à enregistrer vos données.

Informations

Tous les textes ont été rédigés par Japan World, sauf si mentions contraires. Si vous souhaitez les utiliser, nous vous remercions de respecter le travail en indiquant la source.

Suivre Japan World

Publicité

logo Japan World : Japon

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.