Le Cosplay

Écrit par  Jan 01, 2007

Le manga aborde différents thèmes et toutes les générations peuvent y trouver "chaussure à leurs pieds". En partant de ceux de la toute première jeunesse aux plus grands ! On peut par conséquent considérer le manga comme un véritable phénomène de société, car il touche toutes les tranches d'âge et toutes les classes sociales. Son public ne cesse donc de s'agrandir au fil du temps. En dehors du champ de la bande dessinée, le manga est également perçu comme un phénomène d'imitation et d'identification par la société mais aussi comme une mise en scène de soi.

 

Un peu d'histoire

En effet il a donné naissance au « Cosplay » (contraction de l'anglais Costume Playing, et kosupure en japonais), apparu au « pays du soleil levant » aux alentours de 1990-1991. C'est donc un phénomène récent. Le « Cosplay » est à l'origine un fait national qui va évoluer vers un plan mondial en se faisait connaître au reste du monde. (Europe, Amérique...)

 

L'imitation, l'identification et l'admiration

Avant tout, il est considéré comme étant un phénomène d'imitation, puisque le but est de prendre l'apparence d'un personnage de manga, d'animation japonaise, de jeu vidéo, voir même d'une personnalité. (par exemple un chanteur) En effet, une personne peut, par exemple, imiter Hinata. (l’une des personnages culte de « Naruto », dont nous pouvons voir l'illustration ci-dessous.) En prenant son apparence, ce qui est bien un phénomène d’imitation car on reproduit la copie conforme du personnage choisie aussi bien dans l’apparence physique qu’au niveau de la personnalité. Quand on décide de réaliser un cosplay, il faut donc faire attention à ce que le costume soit le plus fidèle possible au modèle original et à ce que la personnalité soit la plus ressemblante possible par rapport au personnage choisi, notamment grâce à des poses et à des gestes qui lui sont propres. (son comportement)

Hinata de Naruto  Naruto

 

Mais le cosplay n'est pas seulement l'imitation d'une personne il est aussi une identification à celle-ci. En effet, il n'est pas question de se « cosplayer », d'imiter quelqu’un que l'on apprécie guère. Quand on prend la décision de réaliser le cosplay d'un personnage, c'est qu'on l'aime bien et qu'on se reconnaît à travers lui, que se soit par son comportement, son caractère, voir son style vestimentaire ou même son physique. Par exemple, une fille simple et de taille moyenne, aux cheveux courts, de nature timide, et qui n'est pas du genre à avouer facilement ses sentiments, se reconnaîtra parfaitement en Hinata (ci-dessus) qui est en effet réservée. Il y a donc une complicité secrète qui se tisse entre le cosplayeur et l'objet de son cosplay. Ce qui confirme dans ce cas le phénomène d’identification.

Enfin, du fait qu'il soit principalement une imitation, cela nous amène à dire aussi que c'est une sorte de mise en scène de soi, puisque l'on se déguise. Mais ce n'est pas seulement à cause de cela. En effet, on peut également se cosplayer en un personnage en lequel on ne se retrouve pas du tout mais qui suscite en nous de l’admiration. Par exemple si on prend Sangoku dans Dragon Ball Z on se rend compte qu’on ne peut pas vraiment s’identifier à lui car il est un héros qui sauve la Terre des méchants. Mais le fait de se cosplayer en lui exprimera l’envie de vouloir ressembler à ce personnage héroïque. Et là on a bien dans ce cas-là une mise en scène de soi. Mais bien évidemment il faut être très bon comédien pour jouer ce rôle car il ne faut pas l’oublier qu’en se cosplayant il faut imiter à la perfection le personnage que l’on a choisi.

Pour résumer, il faut faire une parfaite imitation ! Pour que celle-ci soit totalement irréprochable, un véritable marché commercial s'est mis en place, et ce notamment sur Internet, proposant des costumes de mangas en prêt-à-porter ou sur mesure. Cependant ils ne sont pas accessibles à tous de par leurs prix assez élevés. Par conséquent, les cosplays sont le plus souvent « faits main », « faits maison ». Les « cosplayeurs » (c'est comme ça que l'on appelle ceux qui les confectionnent) doivent donc se lancer dans une recherche aux accessoires et aux tissus dont ils ont besoin pour réaliser leur tenue.

 

Les conventions et au Japon

Par ailleurs le cosplay donne lieu à des concours, à des conventions, et autres festivals de mangas entre cosplayers, dans le but d'élire le meilleur d'entre eux. Lors de ces événements, les participants montent sur scène et font une courte représentation (ils interprètent le rôle de leurs personnages). C'est pour cela que l'on peut parler là encore de « mise en scène de soi ».

En France, c'est la « JAPAN EXPO » une rencontre nationale, à l'issue de laquelle deux finalistes se verront décerner le droit de participer au concours international de cosplay organisé au Japon: le « WORLD COSPLAY SUMMIT », événement regroupant 9 pays: France, Allemagne, Espagne, Italie, Singapore, Chine, Thaïlande et enfin Brésil.
En cette année 2007, se déroule la 4ème session, à Nagoya. Ci-dessous on peut observer quelques photos tirées des éditions 2005 et 2006.

 Cosplay à à Nagoya 2005 Cosplay à à Nagoya 2005
L'édition 2005

 

 Cosplay à à Nagoya en 2006 Cosplay à à Nagoya en 2006 Cosplay à à Nagoya en 2006 Cosplay à à Nagoya en 2006
L'édition 2006

 

Le WORLD COSPLAY SUMMIT est le seul événement cosplay au Japon qui comprend un concours. Et pour celui-ci, il est interdit aux participants de porter des costumes ou des parties de costumes achetés, il faut que le costume soit entièrement fait par la main du cosplayeur.

Par ailleurs on emploie également le terme « mise en scène de soi », car les cosplayeurs se font photographier par des amateurs et professionnels. Cette mise en scène se passe également dans des quartiers au Japon durant le week-end. Certains sont réputés pour en accueillir, comme ceux de Harajuku</> et de Shinjuku. Ci-dessous des cosplayeurs dans le quartier de Harajuku.

 Cosplay Cosplay

 

Conclusion

En dehors de cette imitation stricte de l'apparence du personnage choisi, on peut aussi chercher uniquement à copier son style vestimentaire si celui-ci est vaste (comme le cas d'un chanteur). Il n'est pas nécessairement obligatoire de rester fidèle à un seul de ses costumes (car généralement on fait le cosplay de l'habit à la fois le plus connu et le plus fréquent de celui-ci). Par exemple, dans le cas de l'héroïne du manga de mode « Nana », il est impossible de savoir quel est l'habit qui doit faire l'objet d'un cosplay, puisqu'elle en change constamment, à la différence d'Hinata qui a toujours le même habit. Il faut donc seulement être le plus proche de son style vestimentaire.

Bien que les cosplays soient généralement présentés comme des compétitions, le but des participants est plutôt d'exprimer une passion personnelle.



Hinata

Ancienne membre de Japan World. Certains de ses dossiers et fiches sont restés sur Japan World.

Laissez un commentaire

En postant un commentaire sur Japan World vous êtes en accord avec ses mentions légales et vous l'autorisez à enregistrer vos données.

Informations

Tous les textes ont été rédigés par Japan World, sauf si mentions contraires. Si vous souhaitez les utiliser, nous vous remercions de respecter le travail en indiquant la source.

Suivre Japan World

Publicité

logo Japan World : Japon

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.