Benoît

Benoît

Connu sur la toile sous le pseudo de Lelouch, mais de mon vrai prénom Benoît, je suis passionné par le Japon depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours aimé faire partager ma passion. C'est alors qu'en 2005 je décide de créer Japan World.

Mikkusu

Benoît a donné son avis sur le film Mikkusu.

« Histoire classique où l'on retrouve le triangle amoureux sous fond de tournoi national sportif pour régler les comptes. »

C'est un film qui prend pour sujet le ping-pong. Très peu exploité à ma connaissance, mettre en lumière un tel sport est quelque chose qui me plaît, pour l'amateur et amoureux du sport que je suis. Histoire classique où l'on retrouve le triangle amoureux sous fond de tournoi national sportif pour régler les comptes. J'ai beaucoup apprécié la morale de l'histoire qui reste à l'image de la société japonaise. Rythmé et riche en rebondissements, c'est avec un grand plaisir que j'ai regardé ce film, mais sans pour autant que cela soit l'euphorie la plus totale.

Lire la suite...

Mikkusu

Tomita Tamako est une jeune fille où sa mère souhaite qu'elle fasse du ping-pong. Cependant, elle n’aime pas du tout ce sport au point d'en arriver à détester sa mère et cela jusqu'à sa mort. Jusqu’au jour où elle rencontre, des années plus tard, sur son lieu de travail le jeune homme pour qui elle avait de l’admiration dans sa jeunesse. Il gagnait tous les tournois. Alors qu'ils sortent ensemble, elle refuse de lui avouer son passé au sujet du ping-pong. Mais le drame arrive très vite. Elle le surprend avec une autre fille. Cette dernière jouant au ping-pong. Désemparée elle retourne dans...

>> Suite de la fiche <<

Mikkusu

Tomita Tamako est une jeune fille où sa mère souhaite qu'elle fasse du ping-pong. Cependant, elle n’aime pas du tout ce sport au point d'en arriver à détester sa mère et cela jusqu'à sa mort. Jusqu’au jour où elle rencontre, des années plus tard, sur son lieu de travail le jeune homme pour qui elle avait de l’admiration dans sa jeunesse. Il gagnait tous les tournois. Alors qu'ils sortent ensemble, elle refuse de lui avouer son passé au sujet du ping-pong. Mais le drame arrive très vite. Elle le surprend avec une autre fille. Cette dernière jouant au ping-pong. Désemparée elle retourne dans...

>> Suite de la fiche <<

Sunny: Tsuyoi Kimochi Tsuyoi Ai

Benoît a donné son avis sur le film Sunny: Tsuyoi Kimochi Tsuyoi Ai.

« C'est quand la maladie nous frappe que l'on fait le bilan et que l'on veut revoir nos êtres les plus chers. »

Un film qui nous ramène des années dans le passé où un groupe de filles étaient inséparables, comme les dix doigts de la main. Cependant la vie a fait que, leurs chemins se sont séparés. C'est à la suite de la maladie de l'une d'elles, que les retrouvailles vont avoir lieu. Film qui est principalement pour un public féminin, même si les hommes trouveront leur petite part de bonheur, on nous démontre que malgré que chacun a fait sa vie, les liens d'amitié, aussi fort sont-ils, perdurent dans le temps. Rythmé par une belle distribution, il m'a manqué néanmoins un lien et une osmose plus sincère entre les personnages.

Lire la suite...

Sunny: Tsuyoi Kimochi Tsuyoi Ai

Alors que Nami rend visite à sa mère à l’hôpital, elle voit le nom d’une personne sur la porte d’une autre chambre : Serika. Ce nom semble lui rappeler quelqu’un. C’est une ancienne amie de lycée. Cette dernière lui annonce que le médecin vient de lui révéler qu’il ne lui reste plus qu’un seul mois à vivre. Au fil de la discussion, Serika lui indique qu'elle ne souhaite qu'une seule chose : dans le passé toutes les deux, et d'autres filles, faisaient partie du club Sunny. Inséparable et comme les 10 doigts de la main, elle veut à tout prix les revoir avant de partir.

>> Suite de la fiche <<

Sunny: Tsuyoi Kimochi Tsuyoi Ai

Alors que Nami rend visite à sa mère à l’hôpital, elle voit le nom d’une personne sur la porte d’une autre chambre : Serika. Ce nom semble lui rappeler quelqu’un. C’est une ancienne amie de lycée. Cette dernière lui annonce que le médecin vient de lui révéler qu’il ne lui reste plus qu’un seul mois à vivre. Au fil de la discussion, Serika lui indique qu'elle ne souhaite qu'une seule chose : dans le passé toutes les deux, et d'autres filles, faisaient partie du club Sunny. Inséparable et comme les 10 doigts de la main, elle veut à tout prix les revoir avant de partir.

>> Suite de la fiche <<

Tenki no Ko

Benoît a donné son avis sur le film d'animation Tenki no Ko.

« Un magnifique message véhiculé, une magnifique animation, mais il manque ce petit truc en plus pour rendre le film magique. »

Actuellement au Japon, j'en ai profité pour aller voir le dernier film de Shinkai Makoto. C'est un petit bijou en matière d'animation. J'ai aussi beaucoup apprécié et été touché par le message qu'il souhaitait faire véhiculer. Cependant, il m'a manqué cette petite chose en plus pour me permettre d'être à 100 % happé par l'histoire. C'est prenant, la qualité est au rendez-vous, mais pour moi ce n'est aussi captivant que sa précédente oeuvre, Your Name.. Sans vouloir tout comparer, cela reste un splendide film qui vaut le coup d'être vu ! Mais à la fin j'ai eu moins d'étoiles dans les yeux.

Lire la suite...

Tenki no Ko

Souhaitant vivre une autre vie, Hotaka Morishima fuit son île natale pour Tokyo. Mais sans travail il erre dans les rues. Jusqu’à ce qu’une jeune fille, Hina Amano, lui offre un hamburger alors qu’il s’est endormi au restaurant. Il va la retrouver quelque temps plus tard, mais cette fois c’est lui qui va lui venir en aide. De cette relation, il va apprendre que cette jeune fille est capable d’apporter le beau temps en faisant une seule chose : en priant. Dans cette capitale où la pluie ne fait que tomber sans discontinuité depuis des mois, elle a entre ses mains un pouvoir bien précieux.

>> Suite de la fiche <<

Tenki no Ko

Souhaitant vivre une autre vie, Hotaka Morishima fuit son île natale pour Tokyo. Mais sans travail il erre dans les rues. Jusqu’à ce qu’une jeune fille, Hina Amano, lui offre un hamburger alors qu’il s’est endormi au restaurant. Il va la retrouver quelque temps plus tard, mais cette fois c’est lui qui va lui venir en aide. De cette relation, il va apprendre que cette jeune fille est capable d’apporter le beau temps en faisant une seule chose : en priant. Dans cette capitale où la pluie ne fait que tomber sans discontinuité depuis des mois, elle a entre ses mains un pouvoir bien précieux.

>> Suite de la fiche <<

Meitantei Conan : Tokei Jikake no Matenrou

Benoît a donné son avis sur le film d'animation Meitantei Conan : Tokei Jikake no Matenrou.

« On est loin des derniers sortis, mais j'ai pris énormément de plaisir à le regarder. »

Premier film de la longue saga que l'on connaît désormais, c'est l'esprit un peu nostalgique que je me suis replongé dans ce premier film. L'ayant regardé à deux, c'est la personne avec qui j'ai partagé ce moment qui est fan des premiers de la saga. Pour ma part, je gardais avant la diffusion une préférence pour les derniers et ceci rien que pour l'aspect visuel du film, mais après l'avoir vu, je peux affirmer que je suis très heureux d'avoir pris le temps de le regarder. On est loin des derniers sortis, mais j'ai pris énormément de plaisir à le regarder.

Lire la suite...

Abonnez-vous à la newsletter

Suivre Japan World

Publicité

Sondage

Vous êtes plus...

Statistiques

  • 282 Films référencés
  • 270 Dramas référencés
  • 218 Acteurs & Actrices référencés
  • 10 845 Photos d'Acteurs & d'Actrices
  • 80 Dossiers & Fiches sur le Japon
  • 72 Livres/Magazines référencés
  • 72 articles sur Voyage référencés
  • 60 Animes référencés
  • 41 Documentaires référencés
  • 37 Mangas référencés
  • 32 Films d'animation référencés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.