Faire la différence entre un temple et un sanctuaire

Écrit par  Mar 21, 2017

 

Quand on se rend au Japon, on sait que la tradition a une place forte au sein du pays. Quand on parle de traditions, très rapidement il vient à l'esprit les temples et les sanctuaires. Mais qu'en est-il réellement de ces édifices ? Comment faire la différence entre chacun ? Même si les deux religions cohabitent très facilement au Pays du Soleil-Levant, il est bon de savoir comment faire la différence entre eux deux.

 

Introduction

Avant toute chose, il faut savoir qu'au Japon, il existe deux religions, philosophies ou croyances, cela varie pour le sens réel que l'on peut y donner, principales : le bouddhisme et le shintoïsme.

Pour rester très succinct dans cet article, voyons à quoi correspond chacun.

  • le shintoïsme, né au Japon, considère la nature, les animaux, les éléments naturels ou les hommes célèbres comme divins, que l'on nomme « Kami ». Il existe donc de nombreuses divinités.
  • le bouddhisme, né en Inde, mais importé de Chine entre le VIe et VIIe siècle au Japon, est un ensemble de pratiques comme la méditation, la prière, la psychologie, la phylosophie etc.

Et quand on se rend au Japon, on ne peut pas passer à côté des bâtiments qui les représentent.

Il existe donc :

  • les temples
  • les sanctuaires

Cependant, lors des visites, on peut très facilement ce demander : est-ce un temple ou bien un sanctuaire ? Élements de réponses dans la suite du sujet.

 

Le temple bouddhiste

Les temples sont reconnaissables à leur pagode ou la présence d'un cimetière, étant une religion de l'au-delà. Le temple bouddhiste est intégré à la ville, a contrario du sanctuaire shintoïste.

Pour reconnaître l''entrée d'un temple, il est marqué par une porte que l'on nomme : mon 門. Imposante, on ne peut pas passer à côté. Puis, bien sûr, le principal, la présence d'une statue du Bouddha indique que vous êtes dans un temple.

Il faut aussi savoir que les noms des temples se terminent par : -ji, -tera ou -dera.

Enfin, à titre d'informations, les temples bouddhiques peuvent servir de modèles aux grands sanctuaires shintoïstes.

Porte du Ryoan-ji Ginkaku-ji
Porte du Ryoan-ji & le temple Ginkaku-ji.

 

Le sanctuaire shintoïste

On estime à 100 000, souvent petits, moins de 10 mètres carrés, le nombre de sanctuaires qui se trouvent au Japon avec donc comme divinités ou esprits les « kami ». Le shintoïsme règle alors la vie quotidienne.

Il faut aussi savoir que les noms des sanctuaires se terminent par : -jinja, -jingu, -taisha ou -gu.

L'entrée du sanctuaire est marquée par un torii. Le torii marque le seuil du lieu de culte caché auquel on n'accède qu'après un long cheminement, que l'on appelle « sando ». Quand on passe sous un torii, si l'on veut faire les choses comme il se doit, il faut passer sur les côtés, le centre étant réservé aux Dieux, « kami-sama ».

Si l'on veut aller plus loin, le sanctuaire illustre la notion d'« oku », autrement dit c'est un lieu qui est difficile d'accès et donc que l'on ne trouve pas au cœur de la ville. Le temple shintoisme délimite un espace sacré et il définie, à ce que les boudistes se font du paradis, harmonie et équilibre.

Enfin, un sanctuaire aura une corde tressée, appelée Shimenawa, qui est en paille de riz.

Torii du Fushimi Inari-taisha Torii du Meiji-jingu
Torii du Fushimi Inari-taisha & Meiji-jingu.

 

Conclusion

Si l'on en connaît les éléments à différencier, il est très facile et simple de faire la différence entre les temples et les sanctuaires.

Source des photos : © Japan World.



Benoît

Connu sur la toile sous le pseudo de Lelouch, mais de mon vrai prénom Benoît, je suis passionné par le Japon depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours aimé faire partager ma passion. C'est alors qu'en 2005 je décide de créer Japan World.

Site internet : www.japan--world.net/

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

En postant un commentaire sur Japan World vous êtes en accord avec ses mentions légales et vous l'autorisez à enregistrer vos données.

Informations

Tous les textes ont été rédigés par Japan World, sauf si mentions contraires. Si vous souhaitez les utiliser, nous vous remercions de respecter le travail en indiquant la source.

Suivre Japan World

Publicité

logo Japan World : Japon

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.